JOURNAL EN LIGNE

Inauguration en grande pompe de la laiterie de Luhonga,du rêve à la réalité

0
Près de quatre mois après la mise en examen, au parquet général de Goma, du président du conseil d’administration de l’association des coopératives des groupements d’éleveurs du Nord-Kivu, ACOGENOKI, pour détournement de la subvention allouée par l’État pour l’implantation d’une laiterie dans le groupement de Kamuronza en territoire de Masisi,les habitants du village Luhonga ont réservé un accueil très chaleureux aux nombreux invités de la direction provinciale du Fonds de Promotion de l’Industrie,FPI, Nord-Kivu et Sud-Kivu, à la grandiose cérémonie inaugurale présidée par le ministre provincial de l’agriculture, pêche et élevage, le lundi 10 août 2020. 
Premier à prendre la parole,le chef de groupement de Kamuronza s’est réjoui de cette importante réalisation qui contribuera à la lutte contre la malnutrition et qui ne manquera pas d’apporter les solutions durables aux difficultés rencontrées par les éleveurs pour écouler leur production laitière.
C’est après les chansons et les danses hunde que le président du conseil d’administration Emmanuel Kamanzi Runighi a retracé l’historique de l’Acogenoki, dont la création remonte en 1982. Elle compte 41 groupements au Nord-Kivu et 2 au Sud-Kivu, plus précisément dans le territoire de Kalehe. Pour Emmanuel Kamanzi Runighi, l’implantation de cette unité de production est un heureux aboutissement de la démarche qui a été entreprise auprès du Chef de l’État Félix-AntoineTshisekedi Tshilombo. Il a bien voulu retenir cet ambitieux projet dans son merveilleux programme des cent jours.
Après les guerres interethniques de 1993, qui ont occasionné une perte estimée à 500.000.000 d »Euros, avec l’abattage systématique du riche cheptel bovin et la méchante destruction d’importantes infrastructures,la signature du contrat de subvention entre le FPI et l’Acogenoki, est et restera un acte d’encouragement pour le développement de l’élevage,a laissé entendre le président du conseil d’administration Emmanuel Kamanzi Runighi,soumis aux rudes épreuves judiciaires ces derniers mois par ses détracteurs.
Financé à hauteur de 800.000 USD,ce projet était subdivisé en deux volets comprenant l’achat des équipements pour l’unité modulaire de transformation de lait ainsi que les besoins en fonds de roulement.
Les achats de différents équipements ont été entièrement assurés par le FPI. Et le fonds de roulement,soit 189.000 USD, a servi au recrutement du directeur et du personnel, à la formation du personnel de la laiterie, à la réhabilitation du siège de l’Acogenoki et son rééquipement, à l’ouverture d’une pharmacie vétérinaire et à l’achat des produits pharmaceutiques sans oublier l’achat de la concession et la construction d’une plate forme pour l’installation des containers dans lesquels se trouvent l’unité de production et une deuxième plate forme pour les cent panneaux solaires.
Un montant supplétif de 35.000 USD a été sollicité et obtenu du FPI pour la construction du bloc administratif. Emmanuel Kamanzi Runighi a émis les vœux de la sécurisation des installations,de l’exonération des éleveurs pour une durée ne dépassant pas deux ans,de la suspension de certaines taxes, et du raccordement du site de Luhonga sur la ligne de la snel de la ferme de l’ancienne première dame afin de suppléer au système solaire. 
Succédant au président du conseil d’administration de l’Acogenoki,le directeur provincial du FPI a vanté sa sérénité sans laquelle la concrétisation de ce projet ne serait pas possible. Malgré toutes sortes d’attaques dirigées sur sa personne,il a joué un rôle non négligeable pour son bon aboutissement.
Il est revenu en détails sur les équipements commandés en Italie; lesquels équipements sont installés dans les trois containers modulaires et les cent panneaux solaires à mettre en service après la livraison des batteries prévue incessamment. En attendant la livraison de ces batteries,un groupe électrogène d’une puissance de 35 KVA alimente les installations de la laiterie en électricité.
Le deuxième lot des équipements en provenance de la Chine, est composé d’un véhicule collecteur de lait d’une capacité de 5000 litres et des centres de collecte à installer à Mushaki et à Kilolwire, situés à 20 kilomètres,de part et d’autre de Luhonga.
L’installation de ces deux centres de collecte est conditionnée par l’arrivée des chinois à Goma dans les prochains jours.
Compte tenu des faibles capacités de la laiterie de Luhonga,d’autres unités modulaires pourront être implantées au Nord-Kivu si l’Acogenoki faisait preuve de bonne gestion et en formulait la demande en bonne et due forme. 
Dernière a prendre la parole,la  représentante du gouverneur de province et ministre provincial de l’agriculture, pêche et élevage, s’est félicitée de cette réalisation en remerciant le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo d’avoir privilégié le Nord-Kivu pour l’implantation d’une laiterie moderne.
Elle a demandé aux membres de l’Acogenoki d’en faire un bon usage et d’éviter les inutiles conflits qui freinent toute perspective de développement. 
La visite guidée des installations de la laiterie de Luhonga a fait découvrir aux invités la modernité des équipements  avec lesquels l’Acogenoki produit déjà le lait caillé,le Yaourt,le beurre,les différentes qualités de fromage déjà en vente sur le marché de Goma.
Il est à noter l’intervention en swahili du président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu Robert Seninga et fils du terroir, d’une haute portée politique. Il a remercié le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo pour son action salvatrice pour le territoire agropastoral de Masisi.
S’adressant à la population de Luhonga,il a insisté sur la protection de cet outil de production afin d’en tirer quelques avantages notamment l’emploi,la lutte contre la malnutrition et la transformation du lait produit en divers produits à commercialiser à Masisi et dans d’autres coins de la province voire de la République. 
Un repas au menu varié a été servi à la fin de la cérémonie inaugurale avec les boissons non alcoolisées par la direction provinciale du Fonds de Promotion de l’Industrie à la satisfaction des invités. C’était l’occasion inespérée pour les nombreux enfants souffrant de malnutrition aiguë de goûter pour la première fois au lait délicieux produit par l’Acogenoki à Luhonga. 
Les éleveurs de Masisi savent désormais où vendre leur production laitière, en un bon prix, sans se faire de soucis, et sans parcourir de longues distances dans une contrée où plusieurs fermes sont encore occupées par les hors-la-loi en complicité avec les groupes armés dans l’incapacité totale des éléments de l’armée gouvernementale de les anéantir suite aux sérieuses difficultés logistiques,mais, demain sera assurément un autre jour dans le territoire de Masisi avec la forte redynamisation des activités de l’Acogenoki, à financer par le Fonds de Promotion de l’Industrie, et d’autres partenaires, en accord avec le gouvernement provincial, nonobstant la détermination des « ennemis », connus et inconnus, du visionnaire et intrépide Emmanuel Kamanzi Runighi, de le décourager avec les longues et épuisantes procédures judiciaires.
Raphaël Kiwongi Matondo

Leave A Reply

Your email address will not be published.