JOURNAL EN LIGNE

Assassinat de Simba Ngezayo : Le transfert du présumé tueur Sankara de Kampala à Kinshasa confirmé

0

Maître Bernard Maingain est un avocat bien connu, régulièrement inscrit au barreau de Bruxelles. Avec ses autres confrères aussi bien européens que congolais,on l’a vu batailler dans le procès bâclé et non terminé, sur  l’assassinat du « Cherif » Albert Prigogine, toujours à Goma, dans le triangle le plus sécurisé de cette ville.
Pour la première fois, maître Bernard Maingain vient de publier un communiqué de presse dans lequel il constate, avec satisfaction, un notable changement intervenu depuis l’ouverture des enquêtes sur l’assassinat de Simba Ngezayo survenu le 3 novembre 2020  alors qu’il déposait son fils à l’école.
Pour maître Bernard Maingain,les deux assassinats sont liés à des organisations mafieuses et terroristes, lesquelles sévissent au Nord-Kivu et au Sud-Kivu, avec comme épicentre la ville de Goma.
Selon lui, ce sont les réseaux où l’on trouve des magistrats,des policiers,des militaires corrompus, ainsi que des hommes d’affaires et des politiciens, focalisés sur l’argent et le pouvoir,au mépris total de l’éthique,des valeurs positives et des lois qu’ils foulent à leurs pieds.
Dans l’affaire de l’assassinat de Simba Ngezayo,des enquêteurs de l’auditorat militaire ont déjà fait un travail crédible.C’est par le sérieux de ce travail que plusieurs personnes, dont certains appartenant à ces réseaux, se retrouvent à Kinshasa, pour s’expliquer sur leurs activités,et leurs positions dans ces organisations.
Comme avec les incorruptibles aux États-Unis, à l’époque de la probition,des gens en République Démocratique du Congo commencent à prendre conscience du fait que les choses doivent changer,cela pouvant se faire en disant non aux valeurs négatives qui gangrènent ce beau pays.
Oui, l’État de droit et la justice, sont possibles.Les personnes mises en examen doivent mener les autorités provinciales et nationales, à démanteler les réseaux mafieux dont le machiavélisme vient de mettre brutalement fin à la vie de l’ambassadeur de l’Italie, de son garde du corps et du chauffeur du véhicule du PAM, à bord duquel ils se rendaient à Rutshuru.
Ainsi, maître Bernard Maingain reconnaît la qualité et le professionnalisme des enquêteurs, tout comme la collaboration entre l’Ouganda et la République Démocratique du Congo, ayant permis l’arrestation de Sankara, le présumé assassin de Simba Ngezayo, ainsi que son transfert à Kinshasa, pour que justice soit faite.
Avec cette ultime avancée qui ouvre l’espoir de toute une famille qui recherche la sérénité, après avoir vécu des drames, les Ngezayo en appellent à la solidarité de tous les congolais pour que les fauteurs de troubles, leurs complices et leurs affidés, soient mis hors d’état de nuire, en dotant,en plus des valeurs nobles,nos forces de sécurité pour que tout le monde se sente en totale sécurité,car, c’est aussi ça,un État de droit.
Pascal Hamici/Raphaël Kiwongi Matondo

Leave A Reply

Your email address will not be published.