JOURNAL EN LIGNE

RDC : Ne pas continuer de minimiser les effets de l’affairisme dans l’armée nationale

0

Bientôt deux mois depuis le transfert à Kinshasa de quelques trafiquants d’importantes quantités de munitions, après l’impressionnante saisie opérée par le parquet militaire près la cour militaire opérationnelle, dans une habitation d’un conservateur de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature,ICCN, d’un quartier résidentiel de la ville de Beni.

Alors que les administrés du gouverneur de province, Carly Nzanzu Kasivita, s’attendaient à l’ouverture d’un procès en flagrance, les enquêtes menées par le parquet près la haute cour militaire ne semblent pas avancer. Pourtant, les officiers affairistes transférés à Kinshasa, ainsi que les agents de l’Iccn, seraient passés aux aveux, sans subir les tortures.

Ce procès à la prison de Ndolo, à retransmettre sur la chaîne nationale, pouvait permettre au président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, de convaincre ses compatriotes du territoire de Beni, sur sa détermination de faire démanteler d’abord les puissants réseaux mafieux au sein de l’armée nationale,avant de monter les stratégies plus efficaces pour la neutralisation des groupes armés,locaux et étrangers.

Aussi longtemps que le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo,ne mesurera pas la dangerosité de nombreux généraux et de leurs subalternes, qui ont réussi à transformer, sans beaucoup d’efforts, l’insécurité récurrente en un juteux business,son souhait d’être impitoyable avec les personnes,morales et physiques, impliquées,de loin ou de près, à la poursuite de l’extermination du paisible peuple nande, sera un vœu pieux.

Raphaël Kiwongi Matondo

Leave A Reply

Your email address will not be published.