JOURNAL EN LIGNE

Alerte sur la probabilité d’une attaque des élèves en sit-in à la mairie de Beni : Que cherche à cacher le commandant de Sokola 1 à Carly Nzanzu Kasivita ?

1

On s’en doutait. Alors que l’état-major général des Forces Armées de la République démocratique du Congo, FARDC, a rassuré le président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo,d’avoir déployé 22000 militaires dans la région de Beni,le porte-parole du secteur opérationnel Sokola 1, vient de lancer, le dimanche 24 avril, l’alerte sur la probabilité de l’attaque des élèves en sit-in à la mairie de Beni, par un groupe armé, pour mettre brutalement fin aux réclamations de la population.

Selon le porte-parole du secteur opérationnel Sokola 1, qui a décliné toute responsabilité des fardc, en cas des pertes en vies humaines,c’est un maï-maï,qui a réussi à s’infiltrer au sit-in des élèves à la mairie de Beni, qui l’aurait révélé aux services de sécurité après son arrestation. Ce que ne croit pas un membre très influent d’un mouvement citoyen,qui a requis l’anonymat, pour ne pas être mis aux arrêts. C’est clair que l’action menée par les élèves de Beni, depuis quatre jours,avec l’appui de leurs parents, trouble les généraux affairistes.

Sous d’autres cieux, au lieu de lancer une alerte sur la planification de l’attaque de la mairie de Beni par un groupe armé,le commandant de Sokola 1 allait prendre les dispositions utiles pour sécuriser les habitants d’une ville où les officiers sont toujours dans leur business et les militaires en vadrouille. Ce ne sont pas les déclarations de bonnes intentions des autorités nationales et provinciales, qui ramèneront la paix dans la région martyre de Beni.

Voilà pourquoi, il est temps que le président, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, puisse procéder urgemment à l’affectation des généraux affairistes et de leurs subalternes dans d’autres régions militaires, pour ne pas continuer de promettre au lieu d’agir. Il suffira de le vouloir pour parvenir à mettre hors d’état de nuire les hommes et les femmes qui le trompent,matin,midi et soir, sur le déploiement des 22000 militaires dans la zone opérationnelle Sokola 1. Il n’est pas exclu que les élèves en sit-in à la mairie soient attaqués par les éléments incontrôlés des fardc pour les empêcher de continuer d’exiger la présence du Chef de l’État à Beni. Cette alerte est à prendre au sérieux par le gouvernement Nzanzu Kasivita.

Raphaël Kiwongi Matondo

1 Comment
  1. Jonathan Kasereka says

    Il aurait été également salutaire qu’un audit financier et tactique soit diligenté auprès des opérations militaires Sukola 1 et 2. Et qu’à l’issue de cet audit, les responsabilités soient dégagées et les coupables puissent payer cher le mal qu’ils auront rendu à la Nation toute entière.

Leave A Reply

Your email address will not be published.