JOURNAL EN LIGNE

Retour des déplacés à Goma et poursuite de l’état de siège malgré le doute persistant sur l’efficacité de l’administration militaire : Sama Lukonde déjà à Kinshasa

0

En arrivant à Goma, le samedi 5 juin, avec une forte délégation ministérielle et quelques députés nationaux, le premier ministre et chef du gouvernement, Jean-Michel Sama Lukonde,doit avoir été surpris par le chaleureux accueil, qui lui a été réservé par une foule en liesse à l’aéroport international de Goma, fermé depuis le dimanche 23 mai.

De l’aéroport jusqu’au luxueux l’hôtel Serena, situé au bord du lac Kivu, le premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a pu se rendre compte de l’intensité de la circulation des véhicules ainsi que de la reprise des activités commerciales tout le long du parcours de son impressionnant cortège. Même les abords des avenues grouillaient du monde.

Avant de boucler la première journée de sa mission, il s’est rendu au gouvernorat du Nord-Kivu, une propriété de Levy et Vanny Bishweka, en empruntant les principales artères de Goma, sur lesquelles les motos et les véhicules, ainsi que les nombreux piétons contredisaient les rapports en sa possession, sur l’évacuation de plus de la moitié de la population, en dehors de la ville, et la panique provoquée par les secousses sismiques.

Dès le lendemain, il a été conduit dans le territoire de Nyiragongo, plus précisément au groupement Buhumba, à l’endroit où la coulée de la lave, dans la nuit du 22 au 23 mai, a coupé la route Goma-Rutshuru. Avant de réconforter les sinistrés sur le site d’accueil à Munighi, il a constaté la présence de la population du groupement Kibati dans leurs villages, qui n’ont pas été englouti par la lave destructrice, pour ne pas se retrouver en difficulté dans les familles d’accueil.

À Sake,il a été édifié par les conditions très déplorables et inhumaines, dans lesquelles les déplacés ont été placé par les autorités locales, pour obtempérer au mot d’ordre de l’administration militaire. En bon politicien,il s’est abstenu d’enfoncer le clou en promettant d’apporter les solutions pour améliorer leur prise en charge,en vivres et non vivres, par le gouvernement central.

S’étant personnellement rendu compte de ce qui ressemblait à l’exploitation des déplacés par les soi-disant humanitaires, le premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, ne pouvait pas accepter cet innommable spectacle sans y mettre fin. Aussi,lors de sa conférence de presse à l’hôtel Serena, le lundi 7 juin, il a décidé d’organiser le retour des déplacés à Goma à bord des bus et la délocalisation des sinistrés vers un site, où le gouvernement central va construire leurs nouvelles habitations.

Entre temps, les dispositions adéquates ont été prises par le premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, pour un bon fonctionnement de l’Observatoire Volcanologique de Goma et la prise en charge du personnel scientifique pour faire limiter les dégâts causés par les éruptions volcaniques. Il a profité de sa présence à Goma pour rassurer la population sur la nécessité de la poursuite de l’état de siège jusqu’à l’éradication des groupes armés, malgré le doute persistant sur l’efficacité de l’administration militaire

Raphaël Kiwongi Matondo

Leave A Reply

Your email address will not be published.