JOURNAL EN LIGNE

État de siège/Nord-Kivu : le gouverneur Constant Ndima Kongba à l’heure d’un choix décisif

0

S’il est vrai que la surprenante éruption du volcan Nyiragongo et les mouvements sismiques, qui s’en sont suivis pendant dix jours, ont constitué la principale préoccupation du gouverneur de province Constant Ndima Kongba, la poursuite d’inacceptables tueries dans la région de Beni et le contrôle de quelques villages par les groupes armés, obligent les nouvelles autorités à prioriser les actions de grande envergure pour le démantelement de ces forces négatives.

De plus en plus,les administrés du gouverneur Constant Ndima Kongba réclament sa présence aux différents fronts et l’intensification des attaques foudroyantes de l’armée gouvernementale, pour anéantir les groupes armés, avec l’appui des éléments de la police nationale et de l’agence nationale de renseignements. Malheureusement, les actions à mener par l’administration militaire seraient conditionnées par la promesse de la dotation en logistique, par le ministère de la défense nationale et des anciens combattants.

Près d’un mois après sa prise de fonction, le gouverneur militaire se trouve dans l’obligation de donner les signaux forts, pour non seulement sécuriser la population, mais,aussi et surtout, de faire peur aux puissants réseaux mafieux, dont l’implication dans la pérennisation des groupes armés au Nord-Kivu,est un secret de polichinelle.

Il suffit de lier les paroles aux actes pour que le lieutenant général Constant Ndima Kongba, puisse en finir avec les groupes armés, sans puissance de feu, pour résister aux attaques ciblées de l’armée gouvernementale. « Eloko nini esilaka te »,est une déclaration assassine du successeur de Carly Nzanzu Kasivita, qui continue de faire trembler les affairistes,civils et militaires,et leurs acolytes. Une raison de plus,pour y mettre fin sans tergiversations.

Raphaël Kiwongi Matondo

Leave A Reply

Your email address will not be published.